mercredi 16 mars 2016

Voir est un art

Et s'il n'était question que de cela : VOIR.
Voir un arbre, un visage, une couleur.
Voir une pensée, un projet, une image, un geste. Voir comme parfois il arrive d'écouter, pour se rendre le monde plus lisible, un peu moins trouble, un peu moins étranger. Ecrire, penser, inventer, cela aussi signifie voir. Gouverner, travailler, échanger, cela aussi signifie voir et faire voir.
Voir est un art.
Nous gardons le plus souvent les yeux ouverts et ne voyons rien. Nous laissons croire aux autres et à nous-mêmes que nos vies, nos projets, nos espérances sont claires, mais en réalité, chacun tâtonne dans la nuit. Chaque jour nos regards glissent sur des images mortuaires et des informations que nous consommons. Dans ce magma de bruits, de fureur et de confusion, le regard se perd et le désir s'éteint.
Mais parfois le regard s'éclaire.
Pas tout seul. Pas par magie. Un regard entend et répond par un geste à l'arrivée de la vie. Derrière la boulimie d'images, la dispersion d'idées, de projets, d'énergies, demeure la place pour une autre écoute, un autre regard.
Un regard qui non seulement regarde mais écoute, un regard qui crée en même temps qu'il reçoit et qui nous fait sortir de la nuit.
Si les artistes peuvent être nos guides en la matière et nous aider à passer du bruit à la musique, de la grammaire à la poésie, n'appartient-il pas à chacun d'aiguiser son propre regard ?
C'est à chacun qu'il appartient de dissiper le brouillard qui commence à s'infiltrer à l'intérieur de lui. Voir est un art, pas un privilège. Autant dire un acte d'attention qui relève de tout être humain. C'est sur le monde extérieur que j'ouvre les yeux, mais c'est ma vision intérieure qui permet au visible de se manifester à eux.
Voir n'est pas comprendre mais se laisser toucher. Entre ce monde sensible et le regard, rien ne devra s'interposer. Rien ne devra empêcher l'émotion première, celle que le plus souvent on s'interdit d'écouter.
Ne pas renoncer aux forces obscures qui parfois nous mènent et nous malmènent, ne pas laisser triompher la raison. Se méfier des concepts et des analyses, le regard se teste et se risque dans l'action.
Encore faut-il en avoir le désir.
D'après Christine Cayol - Voir est un art - Dix tableaux pour s'inspirer et innover

Aucun commentaire:

Publier un commentaire