vendredi 6 février 2015

Le non-agir taoïste

Le "non-agir" ne signifie pas l'inaction, la passivité, l'indolence ou la démission. Le non-agir taoïste définit toute action qui s'exerce en "faisant avec", sans jamais "aller contre", et qui consiste à composer avec les forces adverses comme avec les faiblesses, sans s'y opposer en vain, sans tenter de les éliminer. (...) En voile, aucun bon skipper ne lutte contre les vagues contraires, il compose plutôt avec elle en les utilisant avec grande vigilance. (...) Le surfer fait la même chose sur sa planche : il n'affronte pas le vent ni les vagues adverses, il tire profit de ses courants porteurs et il se délecte.(...) Le non-agir repose sur l'art de se relier, de fédérer, de s'accorder, de concilier et réconcilier : il est l'art de dépasser la dualité pour avancer dans la sobriété, d'économiser le temps et l'énergie au lieu de résister inutilement. (...) Notre culture judéo-chrétienne nous a fait croire qu'une action qui a demandé beaucoup d'efforts, de sacrifices et de luttes, méritait plus de considération et de récompenses que celle accomplie avec aisance et dans la joie. (...) Il est par exemple plus fécond de composer avec le point de vue de l'autre plutôt que de s'y opposer ou de le juger pour le combattre. (...) Le physicien Niels Bohr, un des inventeurs de la physique quantique, avait choisi comme symbole de ses armoiries, celui du yin et du yang, surmonté par la devise "Les contraires sont complémentaires". (...)
L'enjeu majeur c'est de jouer avec l'unité dynamique des contraires. (...) Il n'y a pas d'opposition, ni de séparation entre les opposés, pas plus entre le yin et le yang, qu'entre l'intérieur et l'extérieur, le haut et le bas, soi et l'autre, entre le corps et l'esprit, le bon et le mauvais, l'ombre et la lumière...les deux opposés incluent une même entité et en font partie. (...)
De la même manière, nos faiblesses sont inséparables des forces qu'elles abritent, comme nos défauts de leurs qualités.

D'après Françoise Kourilsky reconnue pour son approche de la conduite du changement

 
 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire